• Imprimer

Intimité et Sexualité pour les personnes en situation de handicap

Même si les mentalités évoluent, il reste des tabous difficilement abordables dans la plupart des familles. L'argent et le sexe en sont l'exemple premier.
Les nouvelles générations ont une approche de la sexualité complètement différente des générations précedentes.
En effet comment pourrait on échapper au matraquage photos, vidéos des médias.

Notre rôle de parents est aussi de leur transmettre cette connaissance et ce respect tant de soi que de l'autre. Leur apprendre que la sexualité n'est pas une honte mais surtout pas un jeu (dans leur esprit).

Les enfants du syndrome de Williams sont comme les autres et souvent plus précoces. Une puberté prématurée apporte son lot de questions auxquelles il faut être prêt à répondre immédiatement et sans détour, sans a priori.. Nos enfants ont horreur du mensonge, des fausses vérités.

Combien de petites filles ont eues leurs premières règles à l'école sans savoir que cela arriverait et accompagnées souvent des explications (voir remontrance) du personnel éducatif. Quel choc pour une petite fille!

La découverte de son corps sans préjugé est une évolution normale, une approche personnel et personnalisée du sexe.

Lui apprendre à protéger son intimité, se protéger des autres, à faire respecter son corps (car leur caractère en font des proies faciles) puis plus grand à respecter le corps de l'autre.

En grandissant beaucoup de nos jeunes sont épanouis d'avoir son ami(e), son/sa chéri(e). En effet quoi de plus fantastique d'aimer et de se sentir aimer.

Aujourd'hui certains centres d'accueils font l'effort d'écoute, d'accompagnement voir de conseil sur la sexualité dans le handicap mais malgré cette louable attention beaucoup de chemin reste à parcourir TANT POUR NOS ENFANTS QUE POUR TOUTE AUTRE PERSONNE ATTEINTES DE HANDICAP MENTAL. Quoi de plus valorisant que cette reconnaissance de vie de couple "comme tout le monde"!!!!

GARDONS LEUR DIGNITE D'ETRE HUMAIN

Tout n'est pas interdit ni déconseillé mais seulement adapté. La réussite de la vie d'adulte passe par la valorisation de l'individu.

 

Le 28&29 novembre 2003 l'Association "Les Papillons Blancs de l'Essonne" ont organisés un Colloque :
"Handicap mental, Sexualité et Institutions"

Lire les actes du colloque

Vous pouvez également lire l'intervention de Sheila Warembourg au colloque de Saint-Etienne en mai 2007.

L'intimité et la sexualité au fil de la vie