• Imprimer

Avocat

 

  • Vous vous posez des questions sur vos droits d'adulte;
  • Vous réclamez plus d'informations sur vos droits et ceux de votre enfant handicapé;
  • Vous vous interrogez sur les droits financiers de votre enfant;
  • Une question insolite ou pratique, des démarches sans issue, etc...

Maître Caroline GELLY, Avocate au barreau de Lyon, met aujourd'hui sa connaissance et ses compétences juridiques au service de notre association.

Grand merci à elle.

 

Comment procéder ?

Vos questions seront toutes traitées par thématiques.

Contactez et transmettez votre demande au bureau régional de votre association ou contactez-nous par mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Il sera fait un regroupement thématique des questions afin de les gérer au mieux et d'amener le plus de réponses possibles sur ce même thème.

Un point général sera fait avec Me GELLY et les réponses seront soit transmises directement si c'est un point particulier ou personnel, soit publiées dans l'édition suivante de notre journal, avec les thèmes et les questions.

Afin de simplifier les démarches, les contacts avec Me GELLY ne seront établis que par les Présidents de région.

 


 

La loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées comprend plus de 100 articles et a donné lieu à plus de 100 décrets et arrêtés d'application pour sa mise en œuvre.

Il s'agit d'une réforme conséquente qui s'est donné pour objectif trois axes principaux, que l'on peut lire dans l'exposé des motifs de la loi :

- « garantir aux personnes handicapées le libre choix de leur projet de vie grâce à la compensation des conséquences de leur handicap et à un revenu d'existence favorisant une vie autonome digne ;

- permettre une participation effective des personnes handicapées à la vie sociale grâce à l'organisation de la cité autour du principe d'accessibilité généralisée, qu'il s'agisse de l'école, de l'emploi, des transports, du cadre bâti ou encore de la culture et des loisirs ;

- placer la personne handicapée au centre des dispositifs qui la concernent en substituant une logique de service à une logique administrative. »

Cette loi a tenté de donner une définition du handicap la plus large possible en disposant que « constitue un handicap, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Cette définition globale met en évidence, le fait qu'il n'y a pas un, mais « des handicaps ».

Si la loi du 11 février 2005 a souhaité faire des MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées) un lieu unique d'accueil, d'information et de conseil, cela ne doit pas pour autant occulter le rôle considérable des associations, petites et grandes, qui apportent aux personnes handicapées, selon leur handicap, des réponses adaptées à leurs besoins, et un soutien moral, parfois également financier, non négligeable.

Afin de répondre au mieux aux préoccupations des parents d'enfants atteints du syndrome de Williams et Beuren, Monsieur Patrick VIGERIE et de nombreux autres parents bénévoles, ont décidé de se mobiliser pour cette association et de la faire vivre avec leur cœur et leurs compétences pour l'avenir de nos enfants.

Caroline GELLY
Avocat au Barreau de Lyon