• Imprimer

Comment accompagner son enfant sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans nos vies et celles de nos enfants. Mais parce qu'ils sont encore des enfants, il est indispensable de les guider dans cet univers parfois dangereux. Explications de Yann Leroux, psychologue.

Pourquoi les adolescents sont-ils autant accros aux réseaux sociaux ? « Parce que les réseaux sociaux tissent le monde des adultes, répond Yann Leroux, psychologue. Ils y trouvent aussi le moyen d'entretenir leurs relations sociales. La réactivité d'Internet est adaptée à leur âge, car ils ont besoin d'un retour rapide à leurs questions. Ces échanges "en temps réel" sont particulièrement utiles pour l'estime de soi, qui peut être fragile à l'adolescence. »

Le principal danger pour les parents est de se couper de leur enfant, en étant sans cesse dans la critique. « Il est plus utile de pratiquer soi-même les réseaux sociaux pour être en mesure d'accompagner son enfant : l'aider à développer son sens critique et à prendre du recul par rapport aux informations trouvées sur Internet. Ou encore être à l'écoute s'il se trouve face à une situation inhabituelle », poursuit Yann Leroux.

Car les réseaux sociaux peuvent aussi être à l'origine d'événements difficiles : agressions collectives, échanges avec des adultes malveillants, contenus inappropriés... Pour le psychologue, « l'enfant doit sentir que ses parents sont prêts à l'aider s'il se trouve confronté à des propos agressifs ou des images ou paroles sexuellement inappropriées. Et dans certains cas, il ne faut pas hésiter à porter plainte si l'enfant est choqué. Cela l'aidera à se reconstruire ».

« On ne peut pas tout dire en ligne »

Et parce que les adolescents vivent dans l'instant présent et tapent parfois plus vite que leur ombre, il faut leur donner des règles simples. « On ne peut pas tout dire en ligne. Le bon repère est de n'écrire que ce qu'on pourrait dire à sa grand-mère. De même, il vaut mieux ne pas publier d'image intimes : de son corps, de sa famille ou de l'intérieur de la maison », conseille Yann Leroux.

En théorie, Facebook, YouTube ou Snapchat ne sont pas autorisés pour les enfants de moins de 13 ans. Pour les plus jeunes, il existe des réseaux sociaux plus sécurisés, où les échanges ne sont possibles qu'avec les membres de la famille. « C'est vraiment aux parents de décider à quel âge ils veulent accompagner leurs enfants dans cette démarche », résume le psychologue.

Source : CAF.FR

Site e-enfance

Site internet sans crainte